Les critères pour choisir une selle de cheval bien adaptée

Les selles de cheval sont conçues pour procurer le confort pour le cavalier, mais également pour le cheval. La forme peut varier selon le type d’usage ainsi que selon les préférences des cavaliers. Mais le but reste le même : se mettre à son aise durant l’équitation. Choisir une selle de cheval pour pratiquer l’équitation peut être difficile lorsqu’on ignore les critères de bases indispensables lors de l’achat. Il faut entre autres connaitre les caractéristiques de la selle et la choisir en fonction de son usage.

Les caractéristiques d’une selle pour cheval

La selle est constituée d’une armature en fibre de verre ou en bois appelé arçon. C’est cette armature qui caractérise la forme de la selle. Un creux nommé gouttière se forme au milieu, dont l’extrémité offre une bosse appelée pommeau qui empêche le contact direct avec le garrot du cheval. Ces caractéristiques ont pour but de protéger la colonne vertébrale de l’animal. Mis à part cela, une selle s’accompagne également d’un siège pour le cavalier, des quartiers, qui eux empêchent le frottement des jambes avec les sangles, et d’une matelassure en dessous de la selle. Cette dernière procure un confort au cheval et le protège durant l’équitation.

Le type d’utilisation de la selle

Le type et la forme de selle peuvent avoir un impact considérable selon son utilisation. Pour un cavalier qui réalise de nombreuses disciplines avec ce type de sport par exemple, une selle mixte est plus adaptée à ses besoins. Par contre, lors d’une compétition ou d’une activité bien précise, le mieux reste la selle adaptée au type de sport. Mais bien sûr, elle devra offrir au cavalier et au cheval le confort idéal pour éviter une mauvaise position provoquant un mal de dos.

La selle qui va au cheval et au cavalier

Pour trouver la selle idéale pour un cheval, plusieurs critères doivent être pris en compte. Le garrot par exemple doit offrir un espace de 3 à 4 doigts avec la selle. Pour cette dernière, elle se met en équilibre (le pommeau et le troussequin qui est la partie postérieure de la selle se mettent à la même hauteur. Si la selle se fixe sur les lombaires du cheval, cela veut dire qu’elle est trop longue pour lui et il faudra en trouver une autre plus petite. Au cas où vous avez déjà acheté une selle, il reste encore possible de l’adapter à un cheval par l’aide d’un saddle-fitter. Ce dernier est un professionnel qui se spécialise dans l’adaptation d’une selle pour une monture.

Equipement d’équitation : les indispensables pour votre cheval
Le mors : un outil de communication entre le cavalier et le cheval, à choisir avec précaution